dimanche 24 novembre 2013

Raviolis aux crevettes sur leur fondue de poireaux



A part dans les épiceries fines italiennes, il est difficile de trouver de vrais bons raviolis tout prêts, encore moins des raviolis aux crevettes. Alors je me suis lancée !
Je voulais vraiment retrouver le goût des crevettes donc je n'ai pas trop insisté sur les aromates.
J’ai réalisé et étalé la pâte à raviolis dans aucune machine, et ça fonctionne très bien comme ça ! Donc pas d’inquiétude si vous n’êtes pas équipés !



Ingrédients (pour 2 personnes)
Pour la pâte à ravioles:
200 g de farine
2 œufs
1/2 càc de sel
1 càs d'eau (si besoin)
1 càc de sésame blond (facultatif)
1 càs de sésame noir (facultatif)
Pour la farce:
16 crevettes crues (j’ai utilisé des crevettes surgelées déjà décortiquées)
2 càs de St Moret
2 pincées de piment d’Espelette
Sel et poivre du moulin
1 càs de ciboulette
Pour accompagner…
1 sachet de Bouillon de crustacés Ariaké
2 poireaux finement émincés
4 càs de crème semi-épaisse
1 noisette de beurre
 
Préparation de la pâte à raviolis :
Dans un saladier, mélanger la farine avec les œufs, le sel et le sésame , du bout des doigts d’abord, puis en malaxant bien la pâte avec la paume de la main. On doit obtenir une pâte lisse et homogène. Suivant la taille des œufs et la qualité de la farine, il sera parfois nécessaire de mettre un peu plus d’eau ou de farine. Filmer et laisser reposer 30 mn au moins.

Préparation de la farce :
Faire infuser le bouillon de crustacés dans 1/2 litre d’eau bouillante. Plonger les crevettes dans le bouillon et les cuire jusqu'à ce qu'elles deviennent roses(c'est rapide). Egoutter en récupérant le bouillon.
Laisser refroidir les crevettes puis mixer brièvement avec le St Morêt, le piment d’Espelette, le sel ,le poivre et la ciboulette. Goûter et rectifier l'assaisonnement.

Préparation des raviolis :
Etaler très finement la pâte, elle doit être quasiment transparente (si vous avez une machine à pâtes, c’est encore plus facile !). Former les raviolis. Là encore, avec une machine, ça va vite. Sinon, on s’en sort quand même : j’ai découpé des carrés dans la pâte. Sur un carré, j’ai déposé une càc de farce et j’ai humidifié les bords. Puis j’ai déposé un autre carré dessus, en faisant attention à bien chasser toutes les bulles d’air. Bien appuyer sur les bords pour faire adhérer. A l’aide d’un emporte pièce ou d’un verre, découper alors un cercle.


Préparation du bouillon/crème :
Faire réduire le bouillon restant dans une casserole, y ajouter 2 càs de crème et laisser encore réduire. Saler et poivrer.

Préparation de la fondue de poireaux (à faire pendant que le bouillon réduit):
Faire cuire les poireaux émincés dans l’eau bouillante salée. Les égoutter et les plonger immédiatement dans de l’eau froide pour qu’ils gardent une belle couleur. Les faire ensuite revenir dans une poêle avec une noisette de beurre. Saler et poivrer. Ajouter 2 càs de crème. Mélanger et cuire encore 1 à 2 minutes.

Cuisson des raviolis (à faire en même temps que le passage des poireaux à la poêle):
Faire chauffer une grande quantité d’eau salée. Y faire cuire les raviolis jusqu’à ce qu'ils deviennent tendres.


Disposer dans une assiette la fondue de poireaux, les raviolis et le bouillon. On s’est régalés !

vendredi 22 novembre 2013

Fougasse aux olives et pâte à pizza



Ce mois-ci, j’étais dans ma période « essai de recettes avec de la levure de boulanger » ! Après les gaufres liégeoises et la brioche, j’ai tenté une fougasse maison. Et là encore, j’ai été assez surprise du résultat ! C’est rapide à préparer (sans compter le temps de repos) et finalement bien meilleur que les fougasses qu’on peut acheter chez la plupart des boulangers et qui sont parfois sèches et peu remplies !
Et puis avec la même pâte, on peut faire une pâte à pizza. Pour ma part, avec la quantité de pâte préparée, j’ai réalisé une fougasse et j’ai congelé la moitié de pâte restant pour une pizza future (par contre, à ce moment là, il est préférable de congeler la pâte avant qu’elle n’ait levé et de la laisser décongeler au frigo pendant 1/2 journée lorsque vous voudrez l’utiliser).


Oui, je sais, il manque un bon bout de la fougasse sur la photo… mais quelqu’un est passé par là avant même que je n’ait eu le temps de sortir l’appareil photo !!

Ingrédients (pour 2 fougasses ou 1 fougasse et 1 pâte à pizza)
500 g de farine
20 g de levure fraiche de boulanger
10 g de sel
50 g d’olives vertes
2 càs d’huile d’olive
1 càs d’origan
1 càs de thym
Quelques tomates séchées

Dans une tasse, mélanger la levure émiettée et 3 cl d’eau tiède. Laisser reposer 10 minutes.
Dans un saladier, mélanger la farine et le sel. Former un puits. Y verser l’huile, la levure délayée et 25 cl d’eau. Pétrir environ 15 minutes en soulevant bien la pâte pour incorporer de l’air.
Si vous voulez congeler la moitié de la pâte pour en faire une pâte à pizza, c’est le moment de partager la pâte et de la congeler.
Pour la fougasse : couvrir la pâte d’un linge et laisser reposer 3 heures minimum à température ambiante.
Lorsque la pâte a doublé de volume, la rabattre sur un plan de travail fariné puis ajouter le thym, l’origan et les olives (diviser les quantités par 2 si vous avez gardé la moitié de la pâte pour autre chose !). Bien mélanger.
Etaler le pâton à la main pour obtenir une pâte ovale et régulière puis avec des ciseaux, couper des fentes pour former un épi. Déposer sur le dessus de la fougasse des tomates séchées à l’huile d’olive.
Déposer sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé puis laisser gonfler 45 minutes.
Préchauffer le four à 200°. Enfourner la ou les fougasse(s) pour 25 minutes jusqu’à ce qu’elle(s) soi(en)t bien dorée(s).
Servir à l’apéritif avec un rosé côtes-de-provence par exemple !

mercredi 20 novembre 2013

Lasagnes « légères » à ma façon



Voilà une recette de lasagnes pas vraiment dans la tradition… c’est ma recette perso, que je réalise en principe complètement au pif, mais pour les besoins du blog, j’ai cette fois pesé tous les ingrédients. Il manque la béchamel pour les inconditionnels des « vraies » lasagnes, mais avec les champignons et le bacon pour donner un peu de goût, elles sont quand même super bonnes !


 Ingrédients (pour 4 personnes)
4 steaks hachés
10 tranches de bacon
1 oignon
2 gousses d’ail
1 boite de champignons de Paris émincés (230 g égoutés)
1 boite de chair de tomates
200 g de feuilles de lasagnes fraiches (on peut aussi utiliser les lasagnes sèches)
1càs d’huile d’olive
1 poignée de fromage râpé (du comté pour moi)
Sel, poivre
Thym, Origan
Facultatif : 10 cl de crème légère semi-épaisse

Faire revenir dans un faitout l’oignon émincé avec l’huile d’olive. Ajouter l’ail haché et les champignons égouttés et rincés. Lorsque tout est bien dorer, retirer et réserver. Mettre alors dans la casserole le bœuf haché et les bacon découpé en petits dés. Faire cuire en écrasant bien la viande. Ajouter alors le mélange oignons/champignons puis la chair de tomates, du sel, du poivre, du thym et de l’origan.
Préchauffer le four à 200°.
Dans un plat beurré allant au four, alterner les feuilles de lasagnes et la préparation à la viande (en ajoutant éventuellement un peu de crème fraiche à chaque « étage »). Terminer par une feuille de lasagne et un peu de jus restant (pour que la feuille de lasagne ne sèche pas). Parsemer de fromage râpé
Enfourner pour 35 à 40 minutes.

dimanche 17 novembre 2013

Brioche maison



J’ai toujours pensé que pour réaliser une bonne brioche, il fallait la pétrir presque une heure et que sans machine à pain, c’était peine perdue. Je ne m’y étais donc jamais lancée… Jusqu’à ce que je voie un candidat de l’émission « un diner presque parfait » faire une brioche en 2 temps 3 mouvements pour accompagner un foie gras. Là je me suis dit que je me devais d’essayer ! Et comme j’avais sous la main de la levure de boulanger… aussitôt dit, aussitôt fait !


Ingrédients
400 g de farine
175 g de beurre
21 g de levure fraiche
2 càs d’eau
4 œufs
50 g de sucre
1 càc de sel

Dans un bol, délayer la levure fraiche avec l’eau.
Dans un grand saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel. Faire un puits et y verser les œufs battus et la levure délayée. Travailler la pâte à la main en la soulevant jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse. Ajouter alors petit à petit le beurre ramolli. Pétrir jusqu’à ce que le beurre soit complètement incorporé en étirant bien la pâte vers le haut pour incorporer de l’air (environ 10 minutes).
Couvrir alors le saladier avec un torchon et laisser gonfler pendant 3 heures.
Préchauffer le four à 180°.
Mettre la pâte dans un moule à cake, saupoudrer éventuellement de sucre en grains ou de pépites de chocolat, ou de pralines.
Enfourner pour 25 minutes.
Attendre que la brioche ait refroidi pour la démouler et la déguster !


vendredi 15 novembre 2013

Saltimbocca de veau à la façon



Voilà une recette revisitée de saltimbocca de veau. Cette recette italienne contient normalement de la sauge mais comme je n’en avais pas sous la main, j’ai arrangé mes escalopes de veau autrement !




Ingrédients (pour 4 personnes)
4 escalopes de veau
4 tranches de jambon cru italien
4 tranches de mozzarella
Du basilic ciselé
8 tomates séchées à l’huile d’olive
Sel, poivre
1 boite de champignons de Paris ou des champignons frais émincés
1 càs d’ail en poudre

Avec un rouleau à pâtisserie, aplatir les escalopes. Les saler et poivrer (ne pas trop saler, le jambon cru l’est déjà !).
Placer sur chaque escalope une tranche de jambon cru, une tranche de mozzarella, une tomate confite et du basilic ciselé. Plier en deux et maintenir avec un pic en bois.
Dans une poêle, saisir les escalopes 5 minutes de chaque côté (avec un peu de beurre pour les gourmands… pour les autres, se contenter de passer un peu d’huile avec un essuie-tout au fond de la poêle). Ajouter les champignons, les 4 tomates séchées restantes émincées et l’ail. Baisser alors le feu et couvrir, et laisser mijoter encore 5 à 10 minutes. Servir par exemple avec des tagliatelles.